Projets INOV'EAU et INOV’EAU+

Réseau de plates-formes technologiques dédiées au traitement d'eaux par membranes

 

L'Institut International d'Ingénierie de l'Eau et de l'Environnement (2iE, Ouagadougou, Burkina Faso), l’Université Ibn Tofail de Kénitra (UITK) en partenariat avec l'Institut Agronomique et vétérinaire de Rabat (Maroc) et le pôle d'expertise associant la chaire SIMEV, l’IEM et l’ENSCM se sont lancés en 2011 dans la création d’un réseau de trois plates-formes technologiques dédiées aux traitements des eaux par technologies membranaires : le réseau INOV’EAU.
Le pilotage du projet a été assuré par un Comité placé sous l'autorité de la Chaire UNESCO SIMEV et constitué de partenaires institutionnels ou industriels. Une aide spécifique de l’Agence Française pour le Développement a permis d'équiper chaque plateforme africaine de 3 pilotes pour travaux pratiques (Micro/Ultrafiltration, Ultrafiltration/Osmose inverse et bioréacteur à membranes) ainsi que d’un pilote R&D (Micro/Ultrafiltration au Burkina Faso et Ultrafiltration/Osmose inverse au Maroc). INOV’EAU constitue aujourd’hui un réseau solide capable d’assurer la dissémination des technologies et des méthodes éprouvées vers d'autres états d'Afrique ou d'Asie.

 

    Contact(s)

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., IEM
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., IEM
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., l’Université Ibn Tofail de Kénitra, Maroc
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., 2iE, Burkina Faso 

Burkina-Faso : Collaboration scientifique IEM et 2iE

Des sessions de cours assurées par des enseignants-chercheurs de l'IEM se déroulent depuis plusieurs années au Burkina-Faso, associées à l’accueil régulier de stagiaires africains à l’IEM. Des travaux de recherche ont déjà pu être conduits grâce aux équipements mis en place.

Exemples : Traitement des eaux résiduaires du campus 2iE par lagunage. Etudes in-situ sur effluent réel: photo-oxydation solaire, adsorption sur déchets plastiques,  digestion anaérobie, etc… 

 

 

INOV’EAU+ pour un renforcement du réseau au Maghreb

Rencontre à Kénitra le 23 avril 2018, avec de gauche à droite : P. Magne, A. Elmidaoui, F. Zaviska, M. Taky.Au Maroc, la chaire UNESCO SIMEV a signé mi-juillet 2017 avec l’UITK et FIRMUS France un accord de coopération scientifique destiné à poursuivre et à amplifier les actions entreprises dans le projet initial INOV’EAU. Les parties se sont engagées dans le cadre de ce nouveau projet INVO’EAU+ à mener conjointement des activités d’enseignement, de recherche, de développement et de transfert des technologies innovantes de traitement des eaux potables et des eaux usées.


François Zaviska (chercheur à l’IEM), Pierre Magne (Firmus France), les professeurs Azzedine Elmidaoui et Mohamed Taky (UITK) se sont rencontrés à Kénitra en avril 2018. Ils ont pu réaliser ensemble un état des lieux de l’utilisation des pilotes existants et discuter des actions concrètes à mettre en œuvre pour les valoriser au mieux. L’occasion également de visiter la station pilote du Lycée Al Annouar de Sidi Taïbi, 4 an après son inauguration.

En savoir + 

 

Partenaires

  • La Chaire UNESCO SIMEV, France
  • L'Institut International d'Ingénierie de l'Eau et de l'Environnement (2iE), Ouagadougou -Burkina Faso
  • La Faculté des Sciences et Techniques, Université Ibn Tofail de Kenitra (UITK) et l'Institut Agronomique et Vétérinaire (IAV) de Rabat - Maroc
         

 Principaux résultats visés

Pour la formation : permettre aux étudiants (de niveau master ou ingéniorat) et inscrits dans les établissements du réseau, d'accéder à des moyens expérimentaux adaptés pour une formation pratique et théorique sur des technologies de pointe et de qualité.

 

Pour la recherche : permettre la conduite conjointe d'activités de recherche (thèses en co-tutelle) par les laboratoires, membres du réseau.

 

Pour le transfert technologique : mettre en commun les expertises techniques et scientifiques via la télécommunication pour favoriser les actions de transfert vers les entreprises.

 

Réunions - Comité du Pilotage -

  • 9 janvier 2014, Institut Européen des Membranes, Montpellier, France : Compte-Rendu
  • 8 juillet 2013 – Web-conférence : Compte-Rendu
  • 7 décembre 2012, Université Ibn Tofail, Kenitra, Maroc : Compte-Rendu
  • 23 mai 2012, Siège AFD, Paris, France : Compte-Rendu
  • 7 juin 2011, Institut Européen des Membranes, Montpellier, France : Compte-Rendu
 

 Documents utiles